Mutinerie En CIV: Machiavel Nous Avait Déjà Prévenus

Qu’on le déteste ou qu’on l’admire pour ses leçons jugées choquantes dans son œuvre phare Le Prince, Nicholas Machiavel a finalement prédit des évènements et donné des conseils qui ont été suivis à la lettre (ou pas) par nos chers politiques depuis des siècles. 500 ans plutôt, Machiavel avait analysé l’histoire antique et l’histoire Italienne de son époque afin de nous mettre en garde mais aussi de nous montrer comment devenir un prince et le rester.

Première leçon : « il est nécessaire à un prince que son pouvoir soit établi sur de bonnes bases, sans lesquelles il ne peut manquer de s’écrouler ». (confère. chapitre XII)

En 2002, une rébellion s’est levée en Côte d’Ivoire. Après un coup d’état raté, le pays est divisé en deux ; la rébellion qui se fait appeler le FAFN (Forces Armées des Forces Nouvelles) garde le contrôle du Nord tandis que le gouvernement en place dirige le Sud. En 2010, suite à un litige entre Laurent Gbagbo (président sortant) et Alassane Ouattara (Candidat du RHDP) concernant qui avait gagné les élections présidentielles, une nouvelle crise éclate. Les FAFN se rallient aux FRCI (Forces Républicaines de Cote d’Ivoire) créées par Alassane Ouattara en 2011. Avec l’aide  des forces Françaises, ils font céder Gbagbo de force. Ouattara prend le pouvoir en 2011 et intègre les FRCI dans l’armée de Cote d’Ivoire.Les bases étaient faussées depuis le début. Prenez le pouvoir par les armes et il vous retombera dessus. Est-ce que j’ai besoin de vous en dire plus ?

Deuxième leçon : « Les mercenaires et les auxiliaires sont non seulement inutiles, niais et dangereux » (confère. chapitre 12).

 Mais en Janvier 2017, alors qu’on ne s’y attend pas, une mutinerie se soulève. Les 8400 « soldats » FAFN qui sont maintenant des FRCI réclament les primes qui leurs avaient été promises depuis l’année 2002 ; alors que Ouattara avait démenti être le père de la rébellion (ses propos restent discutables). Plusieurs zones du pays sont assiégées par les mutins qui terrorisent les populations. Le gouvernement finit par céder et paie une partie des primes en promettant de « régler » le reste de sa « dette » dans les mois à venir. On aurait pu éviter toute cette comédie si le pouvoir en place était « entré » par la bonne porte.

Troisième leçon : « Le prince dont le pouvoir n’a pour appui que des troupes mercenaires, ne sera jamais ni assuré ni tranquille ; car de telles troupes sont désunies, ambitieuses, sans discipline, infidèles, hardies envers les amis, lâches contre les ennemis ; et elles n’ont ni crainte de Dieu, ni probité à l’égard des hommes ».

On n’utilise pas des troupes douteuses pour accéder au pouvoir et on ne négocie pas avec les rebelles ou les terroristes (appelez les comme vous voulez). En cédant au chantage des mutins, le gouvernement a commis la plus grosse erreur. Et n’ayant pas pu tenir parole, les soldats révoltés se mettent à nouveau en colère et la mutinerie reprend plus sévèrement en Mai. Ces derniers réclament le reste de leur argent. Vu sous cet angle-là leur revendication est légitime (dans le fond) car une promesse est une dette. Pendant ce temps, la télévision nationale ne diffuse aucune information, le gouvernement reste muet comme une carpe et le président de la république est en France. Elle n’est pas belle ma Côte d’Ivoire ?

Quatrième leçon : « Pendant la paix, il sera dépouillé par ces mêmes troupes ; pendant la guerre, il le sera par l’ennemi. […]La raison en est, que de pareils soldats servent sans aucune affection, et ne sont engagés à porter les armes que par une légère solde » (confère. Chapitre 12)

Ces gens-là ne se battent pas par conviction ou parce qu’ils adhèrent à une idée. Tout ce qu’ils recherchent, c’est la rétribution que peut leur rapporter un tel projet. Ils se retourneront contre vous à la moindre occasion si vous ne remplissez pas votre part du marché.

Ne devient pas prince qui le veut ou qui le peut (par la force). Il faut bien plus que ça, des valeurs, de la légitimité et une vision. Il est peut-être temps pour nos politiques de se mettre à la lecture.

Vos avis sont les bienvenus. Dites ce que vous pensez dans les commentaires !

Publicités

22 réflexions sur “Mutinerie En CIV: Machiavel Nous Avait Déjà Prévenus

  1. Très véridique cet article. Heureux de savoir que la jeunesse de mon pays , par ricochet africaine a les yeux ouverts et se laisse plus bernée. Merci Marie Émilienne Adiko

    Aimé par 1 personne

  2. Tu as tout dit, sans légitimité, sans éthique et sans vision,que peut un dirigeant?
    Une véritable frasque, que tous nous en tirons une leçon. Cette expérience était nécessaire pour tous.

    Aimé par 1 personne

  3. c’est bien un colibri qui s’est exprimé, Machiavel te réclamera des droits d’auteur pour avoir si bien lu et exploité son oeuvre.

    J'aime

  4. « On n’utilise pas des troupes douteuses pour accéder au pouvoir  » Bien dit, mais que pouvait il faire d’autre ?  » et on ne négocie pas avec les rebelles ou les terroristes (appelez les comme vous voulez). » Dans le cas de Wattara il doit toujours negocier avec eux car c’est le Socle de son pouvoir, ce sont eux qui l’ont fait ROI.

    Aimé par 1 personne

    • La violence n’est pas obligatoire quand on veut obtenir quelque chose. Il faut penser aux conséquences avant d’agir. « On ne négocie pas avec les rebelles ou les terroristes » c’est une règle générale. Peut être qu’il n’a pas vraiment eu le choix que de negocier avec eux comme vous le dites. Vu que son pouvoit vient d’eux…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s